Enquête sur l’hygiène bucco-dentaire

Hygiène bucco-dentaire : une question de second ordre pour les Français ?

Une grande enquête en ligne met à nu les connaissances des Français sur cla question de l’hygiène bucco-dentaire. Retrouvez – dans cet article – les résultats de cette enquête partenariale réalisée par l’Union Française pour la Santé Bucco-dentaire et les Laboratoires Pierre Fabre Oral Care.

4 problématiques au rendez-vous de l’étude

Le « Printemps du sourire » constitue une campagne de sensibilisation et d’éducation à l’hygiène bucco-dentaire ; les commanditaires susmentionnés ont mis à profit la 3ème édition pour mener leur enquête. Celle-ci a touché plus de 23 000 personnes et les résultats sont alarmants :

Le grand public en général et les patients en particulier manquent de prise de conscience sur l’importance de leur santé dentaire et leurs comportements en matière d’hygiène bucco-dentaire restent beaucoup à désirer. Cette conclusion a été tirée à travers l’étude de 4 grandes problématiques – de santé publique –, à savoir :

Le lien entre la santé générale et la santé bucco-dentaire

36 % des Français interrogés (majoritairement jeunes), méconnaissent le lien entre la santé générale et la santé bucco-dentaire. Pourtant, il a été scientifiquement démontré que les pathologies bucco-dentaires :

  • constituent la 6ème cause des complications du diabète ;
  • favorisent les maladies cardiovasculaires ;
  • augmentent le risque d’accouchement prématuré ;
  • et pourraient, si les études en cours le confirment, avoir un lien avec la maladie d’Alzheimer.

Cette méconnaissance est d’autant plus flagrante que 23 % des sondés (dont 48 % sont des jeunes), déclarent être en bonne santé générale tout en remettant en cause leur santé bucco-dentaire. Leur affirmation est paradoxale quand on sait que les deux catégories de santé sont indissociables et ont un impact positif sur la qualité de vie des individus.

Les recommandations pour une bonne santé bucco-dentaire

Une bonne santé générale passe aussi par une bonne santé bucco-dentaire ; et il existe des recommandations incontournables qu’il faut respecter (mais qui ne sont pas respectées par les Français), pour consolider celle-ci :

La fréquence des visites chez le dentiste : 69 % des femmes interrogées sont plus ou moins soucieuses de leur santé bucco-dentale ; elles fréquentent un cabinet dentaire et procèdent à un détartrage régulièrement. En revanche, ces habitudes laissent beaucoup à désirer chez les hommes, dont 46 % seulement rendent visitent à un dentiste depuis au moins un an.

Le brossage des dents au moins deux fois par jour : afin de mieux prévenir les pathologies bucco-dentaires, l’UFSBD (l’Union Française pour la Santé Bucco-dentaire), recommande 2 brossages journaliers de 2 minutes chacun. Cependant, 26 % des Français se brossent les dents moins de 2 fois par jour. En effet, comparativement aux femmes, les hommes (35 %), sont les mauvais élèves concernant les recommandations de l’UFSBD : ils se brossent une seule fois par jour ou mettent même plusieurs jours avant de se brosser.

La prise en compte des signes avant-coureurs des maladies parodontales

L’enquête a montré que les saignements des gencives sont un dénominateur commun chez les patients qui n’ont pas eu recours au détartrage depuis plus d’un an. Alors que 61 % des enquêtés ont les gencives qui saignent lors de certains brossages, 14 % se voient leurs gencives saigner à chaque brossage. Cependant, bien que les saignements des gencives soient un signe clinique alarmant devant faire l’objet d’une consultation et d’un traitement urgent, ils ne préoccupent pas vraisemblablement les Français. D’ailleurs, savez vous quelles pathologies soigne un parodontiste ?

Le nettoyage intermédiaire quotidien

Aussi bon, régulier et prolongé qu’il soit, le brossage des dents ne peut suffire à assurer une bonne hygiène bucco-dentaire. En effet, la pâte dentifrice et la brosse à dents ne permettent qu’à nettoyer 60 % de la surface des dents, les 40 % restants (des plaques dentaires), nécessitant un nettoyage intermédiaire efficace et quotidien. Par conséquent, l’UFSBD recommande un nettoyage intermédiaire au moins une fois par jour – et ce, dès le plus jeune âge.

Cependant, selon l’étude, 75 % des enquêtés (soit 3 personnes sur 4), pensent que la brosse à dents peut suffire à nettoyer les surfaces dentaires intermédiaires ; 13 % seulement nettoient leurs espaces intermédiaires au moins une fois par jour ; 30 % (soit 1 personne sur 3), connaissent l’importance du nettoyage intermédiaire dès le plus jeune âge et dès l’apparition des dents de lait ; 28 % pensent que ce type de nettoyage n’est réservé qu’aux adultes.

Que retenir des résultats de l’enquête sur l’hygiène bucco-sanitaire des Français

Aux termes de cette étude, il ressort clairement que les Français ont des connaissances limitées sur les 4 problématiques majeures susmentionnées.

La notion de l’hygiène bucco-dentaire semble être reléguée au second plan et pourrait ainsi impacter leur santé générale. Pour inverser la tendance, les acteurs concernés doivent faire preuve de pédagogie et intensifier leurs actions d’information et d’éducation à la santé bucco-dentaire particulièrement auprès des parents – afin que cela profite aux progénitures de ces derniers.

Avatar

Dr Sultan

Le Dr Sultan est chirurgien-dentiste et stomatologue. Il exerce au sein de son cabinet dentaire à la Défense. Diplômé de l’université en implantologie et de l’institut de stomatologie et de chirurgie maxillo-faciale de Paris, il est également membre de l’association française d’implantologie, et membre de la société française de dentisterie esthétique.